lundi, août 28, 2006

La méthodologie des cours informatiques satisfait les étudiants

Ividi Loumbi Parfait est un jeune étudiant en 3e année de Sciences physiques à la Faculté des Sciences de l’Université Marien Ngouabi au Congo. Il a commencé depuis deux semaines des cours d’informatique au Centre d’information et de documentation sur l’ingénierie (CDI) d’AZUR Développement à Brazzaville. Il répond ici à nos questions.

Qu’est ce qui a motivé le choix de ses études ?

« Depuis le lycée, je me sentais à l’aise dans les sciences. J’ai l’idée de travailler dans une société bien, du genre AGIP, les sociétés pétrolières ».

Qui vous a parlé des cours d’informatique donnés par AZUR ?

« Ans, un membre d’AZUR qui vit au campus de l’université avec moi m’en a parlé.
Je lui avais dit que je voulais faire les cours d’informatique pendant les vacances.
J’avais commencé des cours avant, mais je n’avais pas terminé la formation. On nous avait distribué des prospectus d’une autre organisation qui faisait des cours d’initiation à l’Internet, mais je voulais plutôt faire des cours de perfectionnement. C’est ce que AZUR m’a d’ailleurs proposé » explique Parfait.
« Ans m’a dit qu’au CDI je pourrai avoir plus de temps de contact avec l’ordinateur. » a-t-il ajouté.

« Je fais l’informatique pour gonfler mon CV ». En effet, les étudiants font des cours d’informatique pour avoir des compétences et espérer obtenir un emploi. Au Congo Brazzaville, il faut en plus des compétences en informatique, la connaissance de la langue anglaise pour trouver de l’emploi.
Par ailleurs, Parfait reconnaît que l’informatique est presque utile dans tous les domaines de la vie.

« Je trouve que la méthodologie d’enseignement est meilleure » déclare t-il.
Au CDI, les étudiants reçoivent un manuel de formation qu’ils utilisent pour la formation à l’utilisation des logiciels Word et Excel. L’étudiant travaille seul sur l’ordinateur en suivant les instructions détaillées dans le manuel de formation. Il éveille ainsi sa créativité et l’esprit de recherche. Un membre du personnel est toujours présent pour apporter un éclaircissement au besoin.

Parfait suggère qu’il faut permettre aux étudiants de s’exercer encore après la formation pendant un mois. « Je serai volontaire pour saisir des documents pour l’organisation pour avoir davantage de temps sur l’ordinateur et me perfectionner » a-t-il déclaré.

6 commentaires:

Diaboungana a dit…

je penses que la méthodolgie plait aux étudiants.
des machines sont mise à leur disposition pour s'exercer avant meme que le prof n'arrive.
les étudiants font des recherches personnelles et posent des questions.ils font des saisies et se familiares bien avec la machine puisque c'est eux qui démarent les machines.

j'ai donnée la nouvelle à une soeur de mon groupe réligieux et elle dit qu'elle serais obligée de venir au CDI faire ses cours d'informatique et pourquoi pas d'anglais, car en faite elle ratée un boulot dans une grande société le mois passé a cause de la non connaissance de l'informatique et cela m'enmenera loin dans ma vie au lieu de manquer du boulot.

Sylvie Niombo a dit…

Est ce que avec cette méthodologie, les enfants peuvent également apprendre l'informatique?

Il serait intéressant de toujours avoir une personne disponible pour appuyer les étudiants.

Par ailleurs, elle semble bien adaptée pour les adultes, et éveille leur esprit de recherche.

Anonyme a dit…

Je pense que c'est une excellente école d'apprentissage car les etudiants ont la possibilité de se former mais aussi de cultiver l'esprit de recherche.

rosineflore a dit…

rester longtemps sur l'ordinateur c'est bien mais l'idéal serait d'avoir la machine à la maison afin de poursuivre la formation.
helas dans notre pays,l'ordinateur reste encore un luxe.

rosine et flore

Sylvie N a dit…

Concernant les ordinateurs, ils coutent cher, c'est vrai, donc les centres de formation demeurent la solution idéale pour apprendre davantage sur l'informatique.

Marcf Foukou a dit…

l'informatique pour ne pas dire l('ordinateur nécessite un contat permanent avec l'apprenant au risque qu'il perde les notions apprises. de nombreuses personnes ont appris l'informatique et l'ont oublié par la suite par manque de pratique.
la méthode utlisée par AZUR n'est que la solution à la difficulté énoncée ci haut. et je pense que notre étudiant est plus que content d'apprendre l'informatique au télécentre d'azur

Marc Foukou